Au cours de mes 20 années impaires de travail dans le secteur du handicap, dans le domaine qui n'est pas si populaire de défense des droits, l'un m'a amené Ce mantra est que «l'information, c'est le pouvoir». Ceci est particulièrement vrai pour ceux d'entre nous qui ont le privilège d'être basée dans les grandes villes, les capitales et les lieux où les personnes influentes qui façonnent les politiques, opèrent.

Avec l'avènement de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH), il ya un sentiment de l'hyperactivité Soudain vers supposés deux centres de pouvoir: Genève et New York. Tout le monde qui est n'importe qui dans le monde d'invalidité semble vouloir être vu. Comme nos boîtes aux lettres sans cesse bip avec les messages entrants nouvelles de Genève et à New York, je suis inquiet.

Quand je vois ce débordement soudain vers un flux descendant de l'information, ça me rend nerveux. Communication ne constitue ni un top-down, ni une approche de bas en haut. Il doit donner weightage égal à deux. Dans ce cas, cependant, j'ose dire qu'il doit accorder plus d'attention aux bottoms up trafic.

CDPH est un excellent outil ne fait aucun doute. Mais que faut-il dire que le secteur du handicap, n'a pas connu depuis des années. Pas grand-chose. Le droit à l'éducation, l'accès, l'information, la santé, la sécurité sociale, et ainsi de suite et, surtout, la dignité et l'intégrité de la personne handicapée n'est pas quelque chose qui est tombé dans la forme de manne CDPH. Nous savions tous que tout cela avant, et nous savons tous que c'est maintenant CDPH. Mais tout à coup, toutes nos énergies semblent se concentrer sur ce qui se passe à Genève et à New York, sur des observations, des rapports, des comités, des résolutions. Bien que je ne nie pas l'importance de ces processus, je suis en garde de ne pas négliger les questions nationales, les questions locales, et ce qui se passe dans notre propre cour.

CDPH ne sera pas Mil Soit par Genève ou à New York. Mil sera CDPH par les personnes handicapées à la base de l'incapacité Assurer C'est une partie intégrante de leurs politiques locales et nationales. CDPH va vraiment être mis en œuvre lorsque les personnes handicapées à la base Devenir une force à laquelle il faut compter dans leur localité, la province et au pays.

Note: Cet article a été publié dans un blog sur le Knowledge Network droits des personnes handicapées, organisée par le Commonwealth Connects Portal Site web externe qui s'ouvre dans une nouvelle fenêtre