Panneau: opérationnalisation de l'Agenda 2030 pour le développement durable: invalidité données, de statistiques et d'indicateurs, y compris suivi et d'évaluation pour le développement

Mon nom est Dorodi Sharma et je représente mondiale des personnes handicapées (DPI) à ce panneau. DPI est le premier cross-invalidité dans le monde global de l'organisation de personnes handicapées mis en place en 1981. En date d'aujourd'hui, nous avons des membres dans plus de 150 pays à travers sept régions du monde.

Au départ, je tiens à exprimer mon personnel et la reconnaissance de mon organisation à UNDESA et le leadership au Secrétariat de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, non seulement pour aujourd'hui, mais pour leur soutien global à promouvoir la cause des handicap.

Mesdames et Messieurs, la majorité des droits de propriété intellectuelle est l'adhésion dans les pays de l'hémisphère Sud. Et par conséquent, lorsque nous regardons les questions telles que: l'accessibilité, l'intégration, le développement urbain, l'habitat - ont discuté de certaines questions, et les données d'invalidité, nous le regardons de l'objectif des 800 millions de personnes handicapées dans ces pays. Ceux-ci, comme l'un des panélistes dit, sont «pauvres en données« country clubs.

Si nous voulons faire de l'Agenda 2030, la réalité pour les personnes handicapées, en particulier pour ceux de ces «données pauvres» des clubs de pays, nous devons aller au-delà des objectifs, des cibles et des indicateurs Où est explicitement mentionné handicap. Il doit être un effort global englobant tous les aspects de l'ODD. Pourquoi? Parce qu'il est 2015 et nous sommes déjà plusieurs décennies en arrière. Et si pas maintenant, alors quand?

L'un des composants les plus critiques qui détermineront le succès de l'Agenda 2030 seront données. Malheureusement, le handicap est le plus souvent laissé derrière quand il vient à la datation. Outre le manque de données, l'autre problème avec le peu de données sont disponibles est celui de la comparabilité et de la fiabilité. Même aujourd'hui, il ya un manque de cohésion en ce qui concerne les outils de collecte de données. Alors qu'il est encourageant de voir au niveau global Qu'il y ait une convergence croissante entre le Groupe de Washington, l'UNICEF, l'OMS, l'OIT et d'autres, nous ne voyons pas cela à la base. Je voudrais vous donner un exemple tiré de ma propre expérience. Je suis originaire de l'Inde et lorsque nous avons travaillé avec le mouvement des personnes handicapées indienne vers l'inclusion du handicap dans le recensement de la population de 2011, la question sur le groupe de Washington a été l'un des choix donné aux dirigeants. Pourtant, ils ont décidé d'aller avec une question sur la base du modèle médical du handicap. Il ya écart entre le global et le local quand il vient aux données d'invalidité et esta doit être comblé en quelque sorte. Les personnes handicapées à la base doivent être informés et leurs capacités construit de sorte qu'ils peuvent effectivement plaider pour invalidité des données comparables à l'échelle mondiale.

scénario de esta tenu, DPI se félicite de la mise en place du Réseau mondial de surveillance et d'évaluation pour les personnes handicapées du développement inclusif et se sent privilégié de faire partie de cela. Nous nous engageons notre soutien envers le travail du réseau de esta.

DPI prend également esta esta possibilité de placer avant de se rassembler pour appeler à une «invalidité Data Revolution» vers la réalisation de l'Agenda 2030, nous comptons si tout le monde, y compris le un milliard de personnes handicapées que nous ne saurons pas vraiment OMS a-été 'laissé derrière '!

DPI appelle également les Nations Unies et ses États membres à mettre en place un cadre pour catalyser esta invalidité Data Revolution.

Pour fermer commerciale, DPI appelle à la pleine participation des personnes handicapées, en particulier ceux des pays du Sud, vers la réalisation de la Révolution statistiques de l'incapacité et de l'Agenda 2030, en gardant à l'examen de l'esprit de «Rien sur nous, sans nous».

Déclaration au nom de l'Internationale des personnes handicapées délivrée par Dorodi Sharma lors de la Journée internationale des personnes handicapées 2015 Word FileOpens in a new window